La compagnie

La compagnie L’Ère de Rien voit le jour en novembre 2012. Elle est fondée par Clothilde Huet, Leslie Mitéran et Johanne Teste, toutes trois sorties de l’École> Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur (Paris XVIIIème).

La création d’un premier spectacle ensemble, Lebensraum (Espace Vital) d’Israël Horovitz, mis en scène par Clothilde Huet et Leslie Mitéran au sein de leur école, leur donne envie de se lancer dans une aventure collective plus large. Ainsi naît L’Ère de Rien, qu’elles codirigent aujourd’hui entourées de comédiens, musiciens, chanteurs, techniciens et metteurs en scène.

La compagnie travaille autour d’auteurs contemporains (Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman – mis en scène par Leslie Mitéran), de spectacles musicaux (Ni d’Ève ni d’Adam – mis en scène par Leslie Mitéran) et de jeunes publics (Blanche-Neige voit rouge d’après les frères Grimm – mis en scène par Leïla Déaux), en passant par l’improvisation et l’écriture de plateau (Hôtel Gravel – spectacle improvisé mis en scène par Clothilde Huet et Johanne Teste). Depuis 2014, la compagnie s’engage chaque année dans des partenariats avec des établissements scolaires et construit des projets avec des collégiens, lycéens et adolescents primo-arrivants en classe d’insertion.

L’Ère de Rien souhaite promouvoir l’éclectisme artistique, et apporter au public des spectacles intelligents, sensibles, qui amènent à de vraies réflexions tout en étant accessibles et populaires.

Le partage et l’engagement sont des valeurs essentielles de la compagnie.

 

Les membres

Clothilde Huet

Clothilde Huet, Co-fondatrice, Comédienne et Metteure en scène

Clothilde débute au théâtre avec la troupe des Improsteurs à Tarbes et au festival de Gavarnie, où elle joue notamment dans Quasimodo d’après Victor Hugo (m.e.s. Bruno Spiesser – 2011). Elle rejoint ensuite l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, dont elle sort diplômée en 2012, participant à l’audition promotionnelle L’amour à mille temps (m.e.s. Jacques Hadjaje). Forte de cette formation éclectique, elle a depuis joué dans des spectacles de formes et de styles très différents : Blanche-Neige voit rouge d’après les frères Grimm (spectacle jeune public, m.e.s. Leïla Déaux – 2013), Le Schpountz d’après Marcel Pagnol (m.e.s Patrick Lode – 2015), Robin (comédie musicale écrite et mise en scène par Victor Campa – 2015), ou encore Hamlet speak to me (spectacle de clown d’après Shakespeare, m.e.s. Geneviève Arnaud – 2015).

leslie-siteLeslie Mitéran, Co-fondatrice, Comédienne et Metteure en scène

Leslie intègre l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur en 2009, où elle se forme comme comédienne. Elle y travaille ensuite jusqu’en 2016 auprès d’Alexandre Zloto et Thomas Bellorini, chargés de mettre en scène et en musique les spectacles promotionnels de fin d’études (dernièrement Le pire n’est pas toujours sûr d’après Paul Claudel). En dehors de son travail avec l’Ère de Rien, on a pu la voir jouer dans Antigone de Jean Cocteau (m.e.s. Joseph Morana – 2010), Les Reines de Normand Chaurette (m.e.s. Pauline Rémond – 2017), ou lors des Rencontres Internationales de Théâtre en Corse de l’Aria dans L’homme des bois d’Anton Tchekhov, (m.e.s. Serge Lipszyc – 2015) et Les amants de Sonezaki d’après Chikamatsu Monzaemon (m.e.s. Serge Nicolaï – 2016). Leslie pratique la danse contemporaine et le tango argentin.

Johanne Teste Johanne Teste, Co-fondatrice, Comédienne et Chanteuse

Johanne suit une formation de trois ans à l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, à la fin de laquelle elle intègre l’audition promotionnelle L’amour à mille temps (m.e.s. Jacques Hadjaje – 2012). Passionnée par le travail de la voix, elle se forme aux techniques du doublage et de la voix off à l’IMDA, ainsi qu’au chant avec Thomas Bellorini. Improvisatrice depuis 2005, elle intègre l’équipe de Sceaux Juniors, puis créée sa propre ligue en 2015 avec Clothilde Huet : la Limone. Johanne joue dans les spectacles jeune public Blanche-Neige voit rouge (m.e.s. Leïla Déaux – 2013) et Rose au bois dormant (m.e.s. Cindy Rodriguez – 2014). Très intéressée par la direction d’acteurs, elle a participé durant six mois à un stage de mise en scène auprès d’Eleonora Marino, et enseigne maintenant le théâtre et l’improvisation à des adultes et des adolescents.

 

ArianneAriane Bassery, Comédienne

Ariane s’est formée au métier de comédienne au cours Jean-Laurent Cochet de 2006 à 2009, puis à l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, dont elle est sortie en 2012 en jouant dans l’audition promotionnelle L’amour à mille temps, mise en scène par Jacques Hadjaje. On a notamment pu la voir au théâtre dans Monsieur de Pourceaugnac de Molière (m.e.s. Jean-Laurent Silvi – 2009), Les trois sœurs d’Anton Tchekhov (m.e.s. Nelli Tsay – 2012), Sallinger de Bernard-Marie Koltès au TGP (collectif Destins croisés – 2014), ou Superbario au théâtre 13 (écrit et mis en scène par Jacques Hadjaje – 2016). Elle a au

ssi joué dans les courts-métrages Charly de Jourdan Lucente, avec Fabrice Luchini (2009), et Anima de Flore Nappée (2012). Ariane a étudié le violon au conservatoire et le chant avec Thomas Bellorini.

Corentin Borgessit

Corentin Borges, Musicien

Après un BTS audiovisuel option son, Corentin se forme comme ingénieur du son en effectuant plusieurs stages dans des entreprises de prestations sonore ou de soundesign (comme Audiolive et Studio Line en 2011). Il travaille depuis en prise de son et en mixage. Parallèlement, Corentin participe en 2012 à la création du groupe de rock alternatif JAKALA, dans lequel il est chanteur et guitariste. Le groupe tourne jusqu’en 2014 et Corentin s’attelle ensuite à l’écriture et à la composition de son 1er album solo: JIM ! Il se produit depuis régulièrement dans de nombreux tremplin et scènes parisiennes. Pour le théâtre, Corentin accompagne en tant que compositeur, musicien et coach vocal le collectif La Malle des Indes depuis 2014. Il rejoint en 2016 l’Ère de Rien en tant que musicien-improvisateur de la Limone.

Florent Burgevin

Florent Burgevin, Scénographe

Florent commence à travailler pour le cinéma comme producteur et réalisateur en 2007, après une licence en Cinématographie à l’Université de Paris 7. Il fonde également une auto-entreprise de webdesigner et de photographe et collabore depuis avec de nombreux artistes et entreprises. Il se concentre ensuite sur une recherche plastique, Coordonnées Inconnues, autour du thème de l’utopie (peinture, sculpture, photographie, installation). Il présente son travail depuis 2013 lors d’expositions en France, au Liban et en Chine. Ses recherches plastiques, sa passion pour l’architecture et les artistes qu’il a rencontrés l’ont amené à partir de 2015 à travailler pour différentes compagnies du spectacle vivant en tant que scénographe. Depuis 2012, il dirige La Grange d’Adrien, un espace de dynamique artistique qui propose des formations, accueille des artistes en résidence et organise des événements.

Adrien Capitaine

Adrien Capitaine, Comédien

Après avoir suivi des études d’agriculture, Adrien se forme comme comédien à l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, dont il sort en 2013 en intégrant le spectacle promotionnel Quand tu aimes il faut partir, mis en scène par Alexandre Zloto. Il est également titulaire d’un master de recherche et pratique théâtrale à l’université Paris 8 : ce double cursus lui a  permis de travailler avec Claude Buchwald, Michelle Kolowski, ou Georges Werler, et d’assister Barbara Kopec pour son travail sur Les monologues iraniens (2009). Adrien a ensuite joué dans Autour de ma pierre il ne fera pas nuit de F. Melquiot (compagnie Les pas de côté – 2013), dans Le dernier jour d’un condamné d’après Hugo (m.e.s. Gérard Mévèl – 2015), ou dans La paresse attendra demain, spectacle sur les agriculteurs soutenu par la région Périgord (compagnie Valtigo – 2016).

Anaïs Castéran

Anaïs Castéran, Comédienne

Tarbaise d’origine, Anaïs commence sa formation d’actrice avec Monique Huet, dont elle intègre également le groupe d’improvisation. Elle participe au festival de Gavarnie plusieurs années de suite en tant qu’assistante équestre et assistante costumière, et y joue en 2011 dans Quasimodo d’après Victor Hugo (m.e.s. Bruno Spiesser). Anaïs rejoint ensuite l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, dont elle sort diplômée en 2014. Elle a depuis joué dans différents spectacles dont Les mamelles de Tirésias de Guillaume Apollinaire (m.e.s. collective de la troupe du Petit Agité – 2014), Ellis Island (texte et mise en scène de Logann Antofuermo – 2015), et met en scène Panope ou les confidences d’une confidente de Marie-Pierre Boutin (2015). Anaïs pratique le chant avec Henni Tekki et l’escrime avec François Rostain depuis 2013.

Tullio Cipriano

Tullio Cipriano, Comédien

Tullio est le parfait Monsieur Loyal, celui à qui on s’attache au premier regard : une énergie astronomique compactée dans un petit corps robuste qui déborde de sensibilité. Acrobate, jongleur, monocyliste et beatboxer, Tullio s’est formé au théâtre à la commedia dell’arte avec les Festinanti à Montreuil (93) de 2011 à 2013, et l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur de 2012 à 2015. Il a notamment joué au théâtre dans Le tartuffe de Molière (m.e.s. Laurent Delvert – 2013) ou Augustin pirate des Indes (écrit et mis en scène par Marc Wolters – 2014); et au cinéma dans un moyen-métrage de Philippe Loireau (2011). Tullio a aussi fait l’expérience de l’enregistrement de feuilleton radiophonique, et du doublage (il parle couramment italien et anglais).

Juliane Corre

Juliane Corre, Comédienne

Comédienne formée à l’école Charles Dullin, co-fondatrice de la compagnie du Matamore depuis 1986, elle joue notamment sous la direction de Serge Lipszyc : Occident de Rémi De Vos, Derniers remords avant l’oubli de Jean-Luc Lagarce, Que d’Espoir ! de Hanokh Levin, Un Platonov d’Anton Tchekhov, Assiégés d’après Sénèque, Andromaque de Jean Racine, Samoubitsa de Nikolaï Erdman, Le misanthrope de Molière, Le mariage de Figaro de Beaumarchais, Arlequin, serviteur de deux maîtres de Goldoni, Peines d’amour perdues, Henry VI et Richard III de Shakespeare, Le menteur de Corneille, Un chapeau de paille d’Italie de Labiche… Juliane a également travaillé sous la direction d’Yves Kerboul, Pascal Toutain et Gérard Chabanier ; et été assistante à la mise en scène pour Beaucoup de bruit pour rien, Henri VI et Richard III de Shakespeare.

Leïla Déaux

Léïla Déaux, Comédienne et Metteure en scène

Leïla obtient une licence d’arts du spectacle option études théâtrales à l’université Stendhal de Grenoble en 2008. Elle intègre ensuite l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur dont elle sort diplômée en 2011, en participant à l’audition promotionnelle Comme si c’était vrai (m.e.s. Jacques Hadjaje). Leïla a joué dans de nombreuses pièces depuis 2006 : notamment 100 francs… l’amour (spectacle cabaret, m.e.s. Laurent Levy – 2013), ou La Tragédie des Acteurs (écrit et mis en scène par Laurent Tixier – 2015). Elle rejoint L’Ère de Rien en 2013 avec Lebensraum, (Espace Vital) d’Israël Horovitz (m.e.s. Clothilde Huet et Leslie Mitéran) ; et intègre en 2015 la troupe bourguignonne Par Ici La Compagnie pour la création jeune public Sacré silence de Philippe Dorin (m.e.s. Marianne Duvoux).

Arthur Deslandes

Arthur Deslandes, Eclairagiste

Arthur se forme en tant que comédien à l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur de 2009 à 2013, et en tant qu’éclairagiste auprès de Jean Grison dont il est l’assistant lumières depuis 2014. Il joue pour différentes compagnies de région parisienne : La Cave à Théâtre (pour qui il donne également des cours de théâtre), Annibal et ses Éléphants, L’œil du Baobab, La Note d’Alceste ou Trottoir Express… avec lesquelles il pratique aussi le théâtre de rue, notamment pour la Fiac hors les murs et le Printemps des poètes. Il est régisseur sur plusieurs spectacles et événements, comme les Journées du patrimoine de Poissy et Colombes, ou le festival Circus en 2013 ; et scénographe sur Merlin de Tankred Dorst (m.e.s. Nicolas Lyan – 2015). Depuis 2014, Arthur tourne pour l’émission Cam Clash sur France 4.

Thibaud Enguehard

Thibaud Enguehard, Comédien et Chanteur

Thibaud se forme à l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, et est retenu en 2015 pour jouer dans l’audition promotionnelle de fin d’études Le pire n’est pas toujours sûr (d’après Le soulier de satin de Paul Claudel, m.e.s. Alexandre Zloto). Durant son cursus il intègre la compagnie Demain Existe avec Le songe d’une nuit d’été de William Shakespeare et (m.e.s. Marie Gebhard – 2015) et le collectif La Malle Des Indes pour Archipel (de et mis en scène par Matthieu Tricaud – 2015). Thibaud rejoint l’Ère de Rien en intégrant la Limone (2015), puis Kroum l’Ectoplasme de Hanokh Levin (m.e.s. Leslie Mitéran – 2016). Il étudie également le chant lyrique aux conservatoires d’Antony et d’Issy-les-Moulineaux, où il prépare un diplôme d’études musicales.

Cécile Feuillet

Cécile Feuillet, Comédienne

C’est après un an d’études aux États-Unis que Cécile intègre l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, dont elle sort diplômée en 2015 en jouant dans l’audition promotionnelle Le pire n’est pas toujours sûr (d’après Le soulier de satin de Paul Claudel, m.e.s. Alexandre Zloto). Aujourd’hui, elle prépare une licence théâtre / lettres modernes à la Sorbonne Nouvelle et participe à plusieurs projets de créations artistiques pour différentes compagnies : en tant que comédienne dans L’Opéra panique d’Alejandro Jodorowsky (m.e.s. Ida Vincent – 2016) , musicienne dans The Arthur Rimbaud orchestra (m.e.s. Matthieu Tricaud – 2016), cabaretiste dans des numéros dansés et chantés, ou encore improvisatrice avec la Limone.

mathieu-siteMathieu Mitéran, Musicien et Compositeur

Bercé aux sons des instruments du quatuor à cordes de l’atelier de lutherie familial, c’est tout jeune que Mathieu débute le violoncelle. Après un solide apprentissage de l’instrument par le biais des musiques dites « classiques », il se frotte aux musiques populaires par l’accompagnement en chanson avec les groupes Pandore, Barbès Bazar, Mo, Ludo Cabosse, i Blixxa, gli Eco, et Le Mele Matte. Aujourd’hui, il se produit régulièrement avec le quartet de jazz planétaire « Metismatic », le groupe de pop Tales&Remedies, le trio de musique classique orientale métissée « Maa Julu », le projet de musique traditionnelle anatolienne « Serüven »; et joue en duo avec Amélie Denarié dans le groupe Diatocello depuis 2013. Mathieu travaille aussi en tant qu’archetier, à l’entretien et la réparation d’archets anciens et à la construction d’archets neufs.

Raphaël Mostais

Raphaël Mostais, Comédien

Formé au Conservatoire Libre du Cinéma Français en section assistant-réalisation (2009), et à l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur (2011), Raphaël travaille ensuite sur divers courts, moyens et longs métrages : il joue notamment dans Le calme avant (M. Moerlen – 2011) et La peur (O. Mancardi – 2012) ; et assure la régie générale de La veillée sauvage (S. Pinaud – 2009). Au théâtre, on a pu le voir dans Le théâtre ambulant de Chopalovitch de Ljubomir Simovitch (2012) et L’hôtel du libre-échange de Georges Feydeau (2014), mis en scène par Camille de la Guillonnière pour « La tournée des villages » ; ou encore dans C’est tout pour cette nuit d’après Michel Ocelot (les Hamsa’llument – 2014) et Les sept fous de Roberto Arlt (m.e.s. Théo Pittaluga – 2016). Raphaël est également DJ depuis 2004, et pratique le djembe, la darbouka et le bongo.

Adrien Noblet

Adrien Noblet, Comédien

À sa sortie de l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur en 2012, Adrien intègre  l’audition promotionnelle L’amour à mille temps, mise en scène par Jacques Hadjaje. Il joue ensuite sous la direction de Camille de la Guillonnière pour « la tournée des villages » dans La cerisaie d’Anton Tchekhov (2013) et L’hôtel du libre-échange de Georges Feydeau (2014) ; et sous la direction de Thomas Bellorini dans À la périphérie de Sedef Ecer (création au Théâtre de Suresnes – 2014). Il participe en 2015 à la création de la compagnie En Cavale, avec laquelle il joue dans Pourquoi mes frères et moi on est parti de Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre au Théâtre des Déchargeurs et au festival Irruption de Belleville, et Los siete locos de Roberto Arlt à la ferme Godier (m.e.s. Théo Pittaluga – 2015 et 2016). Adrien pratique le chant et la guitare depuis plusieurs années.

Clément Séjourné

Clément Séjourné, Comédien

Formé à l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, dont il sort en 2010 en intégrant le spectacle promotionnel Des Espoirs d’après Hanokh Levin (m.e.s. Jean Bellorini), Clément joue ensuite au théâtre, notamment dans Le théâtre ambulant de Chopalovitch de Ljubomir Simovitch (m.e.s. Camille de la Guillonnière – 2012), Le journal d’un fou d’après Gogol (m.e.s. Gaëlle Hermant – 2013), Ni dieu ni diable d’après Lucien Rebatet (m.e.s. Julie Duquennoy – spectacle lauréat du prix Théâtre 13 en 2014), ou Les femmes savantes de Molière (m.e.s. Macha Makeïeff – 2016); et participe à des courts-métrages dont Je suis une vente de F. Flavier (2013), ou Chronique d’une génération perdue qu’il réalise en 2014. Il a aussi joué dans plusieurs webseries, comme Fast and crazy de R. Mitelberg (2014-2016). Clément  pratique le violon, la magie et le ukulélé.

lucie

Lucie Taffin, Musicienne

Lucie monte sur scène très jeune en tant que comédienne dans de nombreux projets dont plusieurs spectacles musicaux. Elle y chante, s’accompagne à l’accordéon et compose l’ensemble des musiques de l’un d’entre eux : Luna derrière les nuages (texte et m.e.s. O. Taffin – 2015).
Après un master de philosophie, elle revient à la musique en tant qu’interprète auteure et compositrice de chansons pour le groupe JujaLula. Ce duo a aujourd’hui sorti trois albums (Les Filles chantantes, Chanson ou pas, En concert), deux Ep (Faut Voir, Noé) un DVD live, et joué plus de 300 concerts.
Parallèlement, on peut voir Lucie accompagner la chorale Les Voisins du dessus, et signer des partitions pour le théâtre et le cinéma (La Princesse et le camionneur, Tant de nuits).

Gisèle Worthington

Gisèle Worthington, Comédienne

Pendant dix ans, Gisèle fait ses armes auprès de la compagnie du Théâtre Uvol à Saint-Ouen l’Aumône (95). Bachelor d’un diplôme de « chargée de projets culturels » à l’Efficom en 2009, elle rejoint ensuite l’École Claude Mathieu – art et techniques de l’acteur, où elle étudie jusqu’en 2013. Depuis 2008, elle travaille avec la production Cepa-Possible en tant qu’actrice, directrice d’acteurs et technicienne. On peut la voir dans divers court-métrages : Sacha (2013) et Comme une plume (2014) d’Émilie Belina Richard ou Septembre en hiver de Germain Kaeten, dans lequel elle tient un rôle en anglais. En 2014, elle joue au théâtre dans Il fait beau jour et nuit de Françoise Sagan avec la compagnie AMAB, et dans Le petit prince avec la compagnie des Réverbères (toujours à l’affiche). Gisèle tient également l’un des rôles principaux dans la webserie DUAM (2016).